Les loges du Zénith de Paris

parc de la Villette – Paris 19ème

Maîtrise d’ouvrage Etablissement Public du Parc et de la Grande Halle de la Villette
Maîtrise d’œuvre Belus & Hénocq Architectes – Mission de base
Programme reconstruction des loges du Zénith de Paris
Surface 559m² SHON – Coût 0.615 M€ – Calendrier Livré en 20005
Performances environnementales chantier propre,
recours à la préfabrication (filière sèche), plancher et voiles de bois massif (CLT),
– Crédits © Raphaël Chipault/toggle]

C’est une maquette grandeur nature faite de panneaux de bois contre-collés. Un seul matériau sert de planchers, et de murs porteurs. Résultat : le toit des loges offre un niveau de plus en belvédère sur la salle. La mise en œuvre est des plus simples, presque rustique. Les panneaux vissés entre eux sont simplement vernis ou peints à même le support : le bois de charpente est laissé brut, sans doublage. Ici pas de détail : les fenêtres sont découpées de façon aléatoire dans la masse du bois, presque à la punk. Nul besoin de linteau, de jambages ou de chevêtre.

Les nouvelles loges constituent une espace protecteur où la chaleur du bois contraste avec l’immense toile tendue du Zénith. Chacune d’entre elles constitue l’ultime refuge de l’artiste avant son entrée en scène. L’ensemble fait masse pour atténuer la clameur de la salle.

Sur les coursives, la tension monte d’un cran, avivée par le rouge vermillon des parois. En bas au centre de l’espace, les tables sont dressées. Et puis, c’est la descente de l’escalier principal qui pointe directement vers la scène. On passe sous le premier étage dans l’espace contenu entre le bureau des régisseurs et la loge vedette. Le jeu des lumières se reflète sur le bardage galvanisé. Là, le son se fait plus fort encore et la clameur s’amplifie et c’est l’entrée en scène.

2_ZE_PHOT2

8_ZE_Pano-1

3_ZE_PHOT

9_ZE_SCH

4_ZE_RDC

5_ZE_Etage

6_ZE_CHAN1

7_ZE_CHAN2

10_ZE_Maq

 

UA-74178642-1